4ème conférence du Cercle de l’Ecrin : « De la Joaillerie Française » par M. Daniel Cambour

12.11.2019

M. Daniel Cambour, docteur en philosophie et Président depuis 2012 de l’Union Française BJOP, a toujours œuvré pour le rayonnement de la joaillerie française et des métiers d’art. Sa connaissance exceptionnelle du secteur alliée à son expertise de la philosophie l’ont amené à l’écriture de son ouvrage « De la Joaillerie Française », exploration du fondement anthropologique du bijou et de la singularité de la joaillerie française. 

La joaillerie française bénéficie d’une aura et d’une singularité remarquables et mondialement reconnues. Pour mettre en lumière cette prééminence, M. Daniel Cambour a exploré sa généalogie historique, en effectuant un puissant retour sur le passé et une appréhension du processus civilisationnel. Il a mis en lumière comment la dimension artistique et la capacité imaginative de l’homme se sont déployées dans la civilisation, notamment par l’art de la parure, du bijou et du joyau. Ainsi, la joaillerie française, notamment à partir du XVIIème siècle, devient l’expression aboutie d’un art de vivre à la française et diffuse tout son raffinement dans la société de l’époque. Elle s’affirme résolument à la confluence de la main et de l’esprit, de la culture et des racines. La joaillerie française emblématise alors le goût et l’esprit français, ce qui fait la force et la singularité de sa civilisation.

Depuis le XIXème siècle, c’est le domaine du luxe qui symbolise l’intelligence de la main et la sublimation des savoir-faire, notamment au travers d’emblématiques créateurs comme Boucheron ou Cartier. Désormais, ce sont les grandes Maisons joaillières de la Place Vendôme, héritières de l’esprit et du goût français qui incarnent cet héritage, tout en traçant de nouvelles trajectoires porteuses de sens et d’innovation.

Partager