Assemblée générale : l’UFBJOP dresse le bilan d’une année 2018 active et annonce une année 2019 pleine de d’ambitions

28.06.2019

Une année constructive

Après une introduction du président Daniel Cambour et l’approbation du procès-verbal de l’AG 2018, Laurence Chevillon a dressé le bilan de l’année écoulée et présenté le rapport d’activité de l’UFBJOP. Les comptes de l’exercice 2018 ont été approuvés à l’unanimité par les membres.  

L’Union a poursuivi ses actions en faveur de la compétitivité de la filière de la joaillerie, à travers diverses actions bénéfiques pour la filière :  on se réjouira qu’avec le concours efficace de Bercy et de l’Élysée, les dispositions sur les fonds de garantie pour le financement des métaux précieux aient été finalisées, répondant ainsi à un besoin important de la filière. En ce qui concerne la réforme de la garantie initiée par la Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects pour une simplification du dispositif, les travaux parlementaires ont mené à un statu quo, suite à la décision du Conseil Constitutionnel. Les discussions se poursuivent néanmoins avec l’administration pour faire évoluer le système de la garantie d’un point de vue réglementaire.

La 6ème édition des Précieuses Confluences, placée sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, les 6 et 7 novembre 2018, fut incontestablement un succès. La première journée fut concentrée sur la rencontre avec les détaillants, les ateliers. La seconde était consacrée aux rendez-vous professionnels entre les donneurs d’ordres internationaux avec des ateliers de rang 1. Plus de 300 rendez-vous ont été organisés lors de ces deux journées. En janvier 2018, le contrat stratégique de filière « Mode et Luxe » 2019-2022 a été signé, attestant du travail efficace du comité stratégique. L’Union a notamment co-présidé un groupe de travail sur les capacités de production, menant à un dispositif de diagnostic à 360 degrés d’ateliers de sous-traitance représentatifs du secteur. A ce jour, 7 entreprises sont inscrites dans ce projet collectif, permettant à terme à la BPI d’accéder à une meilleure connaissance du secteur, afin d’ouvrir un fonds sectoriel répondant aux besoins des professionnels.

L’année a aussi été dense pour le Collectif Diamant, fondé en novembre par l’UFBJOP, le Laboratoire Français de Gemmologie (LFG) et la Diamond Producers Association (DPA), et soutenu par Francéclat et l’UBH. Dans l’objectif de sécuriser le consommateur par des moyens adéquats,  le Collectif  Diamant a ainsi lancé son site d’information diamant-naturel.fr, édité et distribué des outils « prints » informatifs et mis en place un e-learning Diamant gratuit en 2018 ! Une 40aine de parutions presse sont venues couronner ces efforts qui devraient s’intensifier et poser les bases pour l’avenir du projet.

Sur le plan de la représentation d’intérêts, à l’échelle de l’Europe, de nombreuses rencontres ont été organisées par la Fédération européenne de la joaillerie, organisme de référence, présidé par la France. Les débats ont ainsi progressé sur le règlement à venir sur les minerais du conflit (2021), les services de paiement en espèces, le commerce international et les barrières à l’export.

À noter également, un sujet d’importance en orfèvrerie : un important travail a été accompli pour apporter données scientifiques fiables prouvant au Conseil de l’Europe que les tests normatifs encadrant la fabrication des produits destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires ne sont pas adaptés. Le travail sur ce dossier est toujours en cours.

Au niveau du Label Joaillerie de France, témoignant de l’excellence de fabrication des ateliers français, en 2018, l’atelier GMS a obtenu le label.

Les dossiers concernant la RSE ont connu des avancées notables, qui se poursuivent en 2019. Les liens toujours serrés entre l’UFBJOP et le RJC ont mené à collaborer à travers de workshops sur la révision du code de pratiques, dans lequel il souhaite, entre autres, intégrer les pierres de couleur et l’argent.

Toujours engagée dans la gouvernance du RJC, Mme Bernadette Pinet Cuoq, Présidente Exécutive de l’UFBJOP, a par ailleurs été réélue au Board du RJC aux côtés des vingt autres membres.

Le dialogue social et le rapprochement avec les partenaires sont sans cesse renforcés, avec notamment l’élargissement à la branche de l’horlogerie.

Dans sa mission de formation, l’Union soutient la Haute Ecole de Joaillerie, qui entre dans une nouvelle ère. Son statut, sera modifié en Société Coopérative d’Intérêt Collectif, pour lui permettre une ouverture du capital, prometteuse pour porter de nouveaux projets. Un plan stratégique sur 5 ans sera d’ailleurs présenté en décembre à l’Union pour qu’elle puisse entrer dans son capital.

Le LFG, dont Aurélien Delaunay a pris la direction en 2018, fêtera son 90ème anniversaire en 2019. Le laboratoire cherchera à poursuivre son développement à l’international via une présence à Hong Kong et Gem Genève.

Enfin, au cours de cette assemblée, l’Union a confirmé son implication pour toutes les composantes du Métier. Elle est le lieu de rencontre et d’échanges au service de ses adhérents à travers notamment les conférences du Cercle de l’Ecrin et le Prix National Jacques Lenfant.

Partager