L'UFBJOP, la FH et l’UBH signent une convention de partenariat relative à la sécurité avec le Ministère de l’Intérieur

14.01.2019

Le 18 décembre 2018, l’UFBJOP, la FH et l’UBH ont signé une convention de partenariat avec le Ministère de l’Intérieur afin de renforcer la sécurité des personnes et des biens au sein de la profession de bijouterie horlogerie.

Cette démarche repose sur trois piliers : la sensibilisation, la sécurisation et la sécurité.

La convention fixe des mesures qui visent à prémunir et mieux protéger les professionnels contre les risques de malveillance spécifiques et lutter contre toutes formes de délinquance dont ils sont victimes :

  Au plan national : désignation d’une délégation aux coopérations de sécurité (DCS) en tant qu’interlocuteur privilégié des organisations professionnelles. Cette délégation organisera des actions de sensibilisation pour les professionnels.

→  Au plan local :

Niveau départemental : un directeur départemental de la sécurité publique, un commandant de groupement de la gendarmerie ou un directeur territorial de sécurité de proximité – pour Paris – désignera un interlocuteur dédié des organisations professionnelles afin de mettre en place des mesures adaptées et harmonisées sur le département.

Niveau local : un suivi attentif des professionnels sera opéré par un référent de la sécurité des commerces.

→  Plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée.

La convention rappelle que les professionnels de la bijouterie horlogerie bénéficient par ailleurs de certaines dispositions :

-          Organisation par la police et la gendarmerie nationales d’opérations de sécurisation ciblées sur des objectifs déterminés en fonction de la délinquance locale.

-          Redéfinition de la stratégie de police judiciaire en direction des délinquants d’habitude et des filières structurées.

-          Adaptation du plan anti hold-up aux particularités locales.

-          Traitement des demandes de vidéo-surveillance prenant en compte l’exposition au risque des zones concernées.

-          Renforcement de la coordination avec les polices municipales.

-          Renforcement de la protection et de la surveillance des bijouteries et horlogeries durant des périodes de stocks abondants (Saint Valentin, etc.)

 → Bonnes pratiques

Dans le cas d’un vol, afin de ne pas susciter d’autres faits de même nature, les services d’enquête seront tenus de ne pas communiquer aux médias le montant de l’éventuel préjudice.

Les professionnels de bijouterie joaillerie seront pour leur part tenus de laisser les lieux en l’état, après une agression, pour ne perturber l’enquête des équipes de police.

Partager